Explorer des activités pour apprendre la culture de paix dans la situation sans contact avec les enfants à Hiroshima – Commémoration de la Journée internationale de la paix 2021 – Mie Oba

A Fukuyama (préfecture d’Hiroshima), l’éducation à la paix des jeunes enfants est organisée en fonction du développement des enfants.J’ai développé “trois étapes pour construire l’esprit de la paix chez les enfants et les étudiants”[i]depuis 2006. La première étape consiste à donner une image de la paix aux enfants à l’aide du Kamishibaï japonais, théâtre d’image(l’image et l’histoire)[ii]. Ce Kamishibaï[iii] est basé sur une histoire vraie, écrite en collaboration avec une survivante de la bombe atomique à Hiroshima, et concerne un arbre qui a été abîmé et irradié. La deuxième étape est l’expression corporelle basée sur une chanson, la compréhension du sens de cette chanson qui chante le développement de l’arbre de la paix et l’expression physique de ce processus. La troisième étape est de souhaiter symboliquement la paix, en pliant des grues en papier. Cette étape réalise les espoirs des enfants pour un avenir paisible en utilisant les arts manuels . Cette série d’activités dédiées à la paix avec les enfants est une formation assez importante pour les futurs enseignants.

Pendant que les enfants fabriquaient des grues en papier, la directrice a demandé : “Que ressentez-vous ?” Les enfants ont répondu,“Nous sommes amis.”, “Je suis content de faire le pliage des grues avec mes amis.” “Mon amie est gentille de m’aider.” “Je veux montrer cette grue en papier à ma famille.” Les enfants comprennent que l’amitié, la gentillesse, la coopération et l’attachement sont importants. La douceur des sentiments est une image de la paix pour les enfants[iv].

Cette série d’activités a remporté le prix ESD OMEP Mondiale 2019. La survivante qui nous a raconté l’histoire de l’arbre d’Hiroshima et fait le Kamishibaï avec nous, s’est réjouie de cette nouvelle et elle m’a dit : « Continuez ce projet , s’il vous plaît. La paix dans le monde entier est mon souhait. »  Malgré son décès en 2020, nous continuons à le faire.

En 2020, l’OMEP Mondiale a présenté sur Facebook[v]trois films courts à propos de nos activités sur la paix avec des enfants à Fukuyama. Je vous invite à découvrir la culture de paix japonaise en les regardant. 

Malheureusement, en raison de la pandémie de Covid-19, mes étudiants, futurs enseignants d’école maternelle, n’ont pas pu se déplacer pour les activités de l’éducation à la paix en 2020. Nous avons donc essayé d’explorer un moyen sans contact pour diffuser la culture de paix. Nous avons réalisé un film pour expliquer aux enfants le processus du pliage de la grue en utilisant une grande feuille de papier, accompagné d’une chanson “Orizuru (Grues en papier)” (paroles / composition, Shihei Umehara).

Entre la troisième et la quatrième vague de l’infection par le Covid-19, je me suis rendue en mars 2021 dans une école maternelle publique pour montrer ce film aux enfants. Cependant, les étudiants n’ont à nouveau pas encore obtenu d’autorisation de visite. Après que les enfants ont regardé le film, des garçons de la classe de 4 ans sont venus me voir et ils m’ont dit : «Nous voulons faire une grue avec un grand papier comme celui-ci!» J’ai discuté de la possibilité de mener des activités autour de la paix avec la directrice de cette école maternelle et le bureau municipal. Enfin en juillet, entre la quatrième et la cinquième vague, j’ai eu l’occasion de me déplacer avec mes étudiants pour faire fabriquer de grandes grues en papier à des enfants de 4 à 5 ans. 

Les enfants ont d’abord écouté et regardé le Kamishibaï de l’arbre de la paix à Hiroshima. Ensuite, nous avons exprimé corporellement le développement du processus de la paix en chantant une chanson. Après cette expression physique, les enfants se sont mis à fabriquer leurs grandes grues en papier avec l’aide de mes étudiants.

Désormais, depuis août 2021, maman et bébé grues en papier fabriquées en coproductions avec les enfants et les enseignants, ainsi qu’une grue géante réalisée par les enfants avec mes étudiants, accueillent tous les enfants, familles, et visiteurs à l’entrée de cette école maternelle. Nous avons donné de nombreux papiers de différentes tailles et couleurs aux enfants et aux enseignants pour fabriquer ces grues qui continuent d’inspirer des pensées et des vœux de paix à l’école maternelle.

Dans la ville de Fukuyama, depuis 1990, existe «L’exposition d’appel à la paix », dans laquelle les productions des enfants représentent l’espoir de la paix. Chaque été, des affiches et des guirlandes de mille grues en papier sont exposées dans les établissements municipaux. Après notre visite, l’œuvre des enfants rassemblant les différentes grues en papier a été présentée à l’exposition d’appel à la paix 2021, accompagnée d’un message des enfants:      «Protégons nos précieuses vies ».

On peut y retrouver un arbre, un ciel, des animaux, des insectes, et des amis, tout cela donnant l’image de la paix aux enfants. Ils comprennent ainsi la paix au regard de l’humanité et de l’écologie.

Nos activités sur le thème de la paix avec les enfants et les étudiants se poursuivent même dans cette situation anormale, “sans contact”.

« Même si je couvre mes oreilles, je peux entendre une voix.

Même si je ferme mon cœur, l’amour déborde.

Des grues en papier volent, de moi à vous.

Des grues en papier volent, de vous au monde. »

Extrait des paroles de la chanson “Orizuru (Grues en papier) ” (paroles / composition; Shihei Umehara) (Traduction: Mie Oba)

[i]Oba, M.(2020), L’Éducation à la Paix dans la Petite Enfance, OMEP LA THÉORIE DANS LA PRATIQUE(THEORY INTO PRACTICE), Vol.3, 47-51

La théorie pratique d’Oba et son Kamishibaï de la paix présentés dans la revue de l’OMEP, LA THÉORIE DANS LA PRATIQUE(THEORY INTO PRACTICE), sont cités dans la section « Education à la paix » au chapitre 14 par Engdahl I. dans le livre suédois « Förskolans arbete med hållbarhet (Le travail des écoles maternelles avec la durabilité ) ».

Pramling Samuelsson, I, Ärlemalm-Hagsér, E., Engdahl, I., Larsson, J. & Borg, F. (2021). Förskolans arbete med hållbarhet [Preschools’ work with sustainability]. Studentlitteratur.

[ii]Le Kamishibaï, un mode de lecture particulier, est un théâtre d’images d’origine japonaise. En japonais, “Kami” signifie “papier” et “Shibai” signifie “théâtre”. Le lecteur raconte l’histoire à l’auditeur en retournant une série de grandes cartes illustrées.

[iii]Ce Kamishibai a été réalisé en japonais (2006), la traduction française ajoutée en 2008, et actuellement, il est publié en trois langues (japonais-français-anglais).

Oba, M, et al. (2014), A story of Hiroshima : Walking together for peace ~We are always with you~, L’histoire d’Hiroshima : Marchons ensemble pour la paix~Nous sommes toujours avec vous~, Community Renaissance Research Center, ISBN 978-4-907964-00-9

[iv]Oba, M. (2019), Présentation du lauréat du Prix de l’éducation pour le développement durable 2019, 71e Conférence internationale de l’OMEP, Panama City

[v] Small Step for Peace, Continued with Children (Petit pas pour la paix, suite avec les enfants) https://www.facebook.com/300436806775379/videos/1589495091232469

OMEP Commemorates World Peace Day 2020(L’OMEP commémore la Journée mondiale de la paix 2020) https://www.facebook.com/300436806775379/videos/1033873510405325

We encourage you to make your peace paper cranes (Nous vous encourageons à fabriquer vos grues de la paix en papier)

 (https://www.facebook.com/300436806775379/videos/2665989747051545

Née dans la ville de Fukuyama, préfecture d’Hiroshima.

Après avoir travaillé comme professeur (histoire, géographie, sciences sociales, éducation physique et santé, français) dans le lycée japonais en France, et au Fukuyama City Women’s Junior College,

Professeur à la Faculté d’éducation de l’Université Municipale de Fukuyama, 

Actuellement, Directrice du Comité National Japonais de l’OMEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre Lettre
Page Facebook
Facebook Pagelike Widget
Aller au contenu principal