Les enfants et les contextes hospitaliers – Nadia Milena Henao García

L’enfance en tant que construction sociale résultant de transformations historiques, politiques, culturelles et familiales permet de rendre compte de la différence culturelle et de la reconnaissance des enfants en tant que sujets de droits qui habitent des contextes différents ou qui, bien que faisant partie d’un même territoire, sont situés dans des positions différentes les unes des autres (Unda et Llanos, 2013). En ce sens, progresser dans la reconnaissance des enfants dans une perspective de droits et dans la légitimation de ces droits implique de comprendre que l’enfance, en tant que construction sociale, historique, culturelle, dynamique et hétérogène, ne peut être seule.

Reconnaître les enfants en tant que sujets de droits, qui traversent diverses expériences et situations de vie, implique de comprendre qu’un enfant dans une situation ou un état de maladie nécessite l’accompagnement d’adultes significatifs professionnels de la santé, soignants, parents, éducateurs, entre autres- qui lui offrent des espaces qui confirment son être, non seulement comme un corps qui a besoin d’un traitement pour surmonter la maladie, mais comme un corps intégral qui a une expérience de vie.

Lorsqu’un enfant reste longtemps dans un contexte hospitalier -cliniques, hopitaux, hospitalisation a domicile- cela a des répercussions sur sa vie quotidienne, étant donné que pour lui la maladie n’est pas un objet de connaissance de réflexion et d’intervention scientifique mais plutôt un agent qui détruit son expérience de vie, puisqu’il y a des changements dans ses styles de vie quotidiens (scolarité, état d’esprit, relations interpersonnelles, construction de son identité, entre autres). Dans de nombreux pays, lorsque les enfants sont hospitalisés, leur droit à l’éducation est violé, étant donné qu’ils ne bénéficient pas du soutien pédagogique d’un enseignant pour leur fournir des expériences et des médiations pour mobiliser l’apprentissage et le développement.

Selon Lizasoain (2007)

Les enfants atteints de maladies chroniques sont généralement des sujets soumis à des hospitalisations répétées et doivent faire face, non seulement à la peur ou à la douleur des procédures médicales, mais aussi à tout ce que le phénomène de l’hospitalisation et l’absence d’une vie normale entraîne… Ainsi, la plupart des recherches montrent que les altérations comportementales, émotionnelles et cognitives sont fréquentes chez les patients pédiatriques, et coïncident dans l’affirmation de l’hospitalisation de l’enfant comme une expérience stressante (p. 4-5).

Compte tenu de ce qui précède, dans la ville de Medellin-Colombie, des expériences significatives ont été développées dans l’accompagnement pédagogique des enfants en situation ou condition de maladie à partir du processus de pratique pédagogique des étudiants de la Licence en Éducation de la Petite Enfance du Tecnológico de Antioquia – Institution Universitaire, qui a permis la matérialisation du droit à l’éducation a partir de médiations pédagogiques et didactiques basées sur le jeu, la participation et les arts, dans le but de générer des espaces qui favorisent la socialisation, l’affectivité, la communication, la corporalité les processus cognitifs, entre autres.

Ces expériences ont permis aux contextes hospitaliers, qui ont ouvert leurs portes pour offrir des espaces d’apprentissage, de devenir des contextes accueillants qui reconnaissent le droit des enfants au repos, aux loisirs, au jeu, aux activités récréatives, à la vie culturelle et aux arts, ainsi que des espaces pour raconter leurs expériences de vie et d’apprentissage. A cet égard, les enfants expriment leurs voix et leurs sentiments, ce qui montre que, pour eux, la poursuite des espaces éducatifs et ludiques génère de la joie, de la tranquillité et contribue à leur processus de récupération.

Dans ce sens, la pédagogie hospitalière, en tant que champ de connaissance configuré sur la base de discours, de savoirs et de pratiques autour de la reconnaissance des enfants en situation ou condition de maladie et des enfants en tant que sujets de droits, constitue une possibilité non seulement de donner une continuité aux processus scolaires, mais aussi comme une praxis éducative basée sur la connaissance des enfants en tant qu’êtres intégraux et multidimensionnels, dans une perspective de prise en charge de l’autre.

La pédagogie hospitalière, en tant que pratique éducative, doit relever le défi de construire des espaces de réflexion et de sensibilisation au rôle des soignants en ce qui concerne les expériences et les apprentissages que les enfants en situation ou en état de maladie construisent, permettant un récit d’enfance qui rend compte de leurs constructions en tant que sujets actifs, proactifs et réfléchis de leur possibilités d’être et d’habiter différents espaces et contextes.

Ainsi, lorsque nous parlons de contextes hospitaliers, nous ne nous référons pas seulement aux hôpitaux ou aux cliniques, mais a tout espace qui accueille avec affection et attention un autre enfant qui traverse une expérience de maladie, ou les médiations pédagogiques permettent l’exploration de l’environnement, les expressions artistiques, la littérature et le jeu, comme activités directrices dans le processus de développement et d’apprentissage des enfants, permettant la construction d’identités, de relations sociales, l’identification et le développement d’émotions.

Réaliser une pédagogie hospitalière, c’est-à-dire qui accueille l’autre, implique de se penser et de se situer comme des sujets coresponsables de l’éducation et de la prise en charge des enfants dans une perspective de droits, qui permet des espaces de socialisation à travers des expériences éducatives  et de soins génératrices de bien-être, en comprenant que la sollicitude transcende la dimension corporelle pour atteindre une dimension affective qui écoute, accueille, contient, offre un abri et prend soin de l’autre (Faur, 2017).

Références:

Faur, E. (2017) Soigner ou éduquer? Vers une pédagogie  du soin. Dans Redondo, P et Antelo, E. (Compilateurs), Encrucijadas entre cuidar y educar. Débats et expériences (pp. 87-114). Rosario: Homo Sapiens Ediciones.

Lizasoáin, O. (2007). Hacia un modo conjunto de entender la pedagogía hospitalaria. Espagne: Université de Navarre.

Unda, R ; et Llanos, D. (2013). La production sociale de l’enfance dans des contextes de changements de transformations “rurbains”. Dans Llobet, V. (Compilateur), Pensar la infancia desde América Latina: un estado de la cuestión (pp.61-77). Ville autonome de Buenos Aires: CLACSO.

Nadia Milena Henao García,10 ans d’expérience dans des établissements d’enseignement supérieur en tant qu’enseignant et chercheur, et dans la coordination de processus administratifs et académiques dans le domaine de l’éducation de la petite enfance. Expérience en tant que chercheur, directeur de projets de diplôme, conseiller méthodologique et conceptuel des processus de recherche et des conceptions curriculaires en enfance. Coordinateur de la ligne de recherche sur l’enfance du Groupe Senderos et du Baccalauréat en éducation de la petite enfance de la Faculté d’éducation et de sciences sociales de l’Institution universitaire Tecnológico de Antioquia. Chercheur junior Minciencias Colombie. Coordinateur régional Antioquia de l’ACDEP-OMEP (Association colombienne de l’éducation préscolaire et Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire). Coordinateur du nœud de recherche du réseau interuniversitaire Good Start Medellín. Expérience en tant que consultant dans les processus d’auto-évaluation et d’accréditation de la qualité dans l’enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre Lettre
Page Facebook
Facebook Pagelike Widget
Aller au contenu principal