La pédagogie de la marionnette : le théâtre animé comme instrument substantiel pour l’éducation de la petite enfance – Matteo Corbucci

Pédagogie de la marionnette: le théâtre d’animation comme outil significatif pour l’éducation de la petite enfance

Le théâtre de marionnettes ne représente pas seulement une forme traditionnelle de représentation remontant aux origines du théâtre, ni un jeu d’enfance que nous conservons dans notre mémoire plus intime et familiale : il s’agit aussi d’un instrument pédagogique qui englobe presque toutes les formes de création artistique et les enseignant.e.s peuvent en tirer parti de multiples façons pour l’éducation de la petite enfance.

L’éducateur/trice qui travaille avec les enfants intègre généralement une pédagogie pratique qui sait se servir de cet instrument et le transformer en un partenaire puissant en vue d’une éducation active fondée sur le jeu et sur l’animation. L’utilisation des langages artistiques à des fins éducatives met d’ailleurs en évidence le professionnalisme des éducateurs/trices et exhibe leur vision communicative-relationnelle dans la pratique, grâce à laquelle l’enfance est encouragée à participer et à prendre l’initiative, dans toutes les formes d’expression possibles.

De plus, l’ éducateur/trice se sert d’instruments et de matériels d’une grande implication symbolique, moyen choisi pour transmettre des messages significatifs et culturellement déterminés. Grâce au patrimoine culturel matériel ou immatériel, il/elle met en marche un processus d’humanisation au cours de la croissance normale d’une personne au sein de la communauté éducative.

C’est pourquoi il est utile au sein des services éducatifs, dans une perspective amateur, d’utiliser des objets pouvant être animés, car ils favorisent les relations à travers le jeu, divertissant et stimulant, et permettent de réaliser une mise en scène, soit individuellement, soit en groupe. Le moment de la représentation, en tant qu’expérience communautaire, ne doit pas être évité ou interdit ; il doit plutôt être abordé de manière à ce qu’il se développe correctement et avec les mises en garde nécessaires, c’est-à-dire aussi libérateur que le potentiel des participants le permette.

L’objet animé est donc un médiateur et un facilitateur des relations au sein du système éducatif, et il constitue également une puissante source d’évocation : c’est une figure symbolique qui, de par son essence constitutive, peut représenter et, par conséquent, exprimer de l’affection et des émotions. Il peut également être considéré comme un moyen efficace de transmettre notre histoire de vie aux autres. L’objet, que ce soit une marionnette, un ours en peluche ou une poupée, peut représenter et raconter notre histoire de manière simple et avec un langage universel. Tout cela, sans trop exposer l’animateur. C’est donc un outil protecteur, mais qui peut en même temps encourager la participation et améliorer la communication.

La marionnette en particulier n’est pas un outil uniquement réservé au théâtre d’animation : elle a toujours appartenu au monde du rituel et des cérémonies pour évoquer une apparition, pour suggérer et induire une intrigue, pour accompagner un mythe ou un conte de fées et leur donner vie. C’est pourquoi il s’agit d’un outil permettant aux conteurs de représenter plus facilement l’histoire.

Il s’agit avant tout d’un instrument ludique accessible et facile à utiliser qui invite à l’expérimentation, à l’utilisation sans contraintes et à la découverte des différentes dimensions de la créativité. De plus, la marionnette se rapproche beaucoup au monde du jeu des enfants et se caractérise par son charme intergénérationnel : elle unit tous les âges et tous les milieux, non seulement en tant que spectateurs/trices des présentations consacrées à cette forme d’art, mais aussi dans l’effort de collaboration qui permet de construire le jeu de l’imagination.

Cet objet simple et essentiel, que chacun peut utiliser – et qui nous surprend par ses multiples fonctions – exprime dans son essence les symboles et les valeurs universels ; et leur donne vie. Il constitue ainsi un outil indispensable pour jouer à faire du théâtre en tant qu’expérience créative amateur, intégrant une multiplicité de langages pour encourager toutes les formes d’expression créative.

En partant d’une réflexion sur la pédagogie des objets, nous pouvons choisir d’utiliser la marionnette comme un objet éducatif, culturel, ludique et artistique, qui présente un intérêt aussi bien dans le cadre éducatif, à explorer librement, que pour un laboratoire plus structuré. L’agencement d’un laboratoire sur le théâtre de marionnettes nous permet de développer une expérience large, articulée, mais en même temps, précise quant à ses objectifs : elle offre une proposition intéressante dans laquelle le travail individuel et collectif vise à atteindre une création artistique et à construire une socialisation positive. L’éducateur/trice participe en tant que guide, puisqu’il peut canaliser le travail du groupe, en commençant par les propositions individuelles et en donnant naissance aux processus de découverte et de réalisation, laissant place ensuite à un espace d’expression et de participation, sans envahir le processus.

Les plus jeunes participant.e.s peuvent réaliser une série d’activités qui consistent en des expériences artisanales créatives pour constituer la marionnette (la tête, les mains, les costumes et le mécanisme d’animation) et pour le décor de fond. D’autres activités peuvent être dédiées au mouvement, c’est-à-dire à la coordination avec le rythme, la proprioception et l’expérience musicale, afin de développer la sensibilité dans ces domaines. Les expériences expressives et animées concernent la pratique de donner vie à la marionnette (mouvement, parole et interaction) et l’expérimentation pour la caractériser. D’autre part, les activités imaginatives et narratives exploitent la réinterprétation des histoires traditionnelles, l’attribution des personnages, l’invention de parties manquantes et la technique de narration d’un conte. Il est possible enfin de mener des activités de théâtralisation et de mise en scène, comme par exemple développer un spectacle basé sur une histoire de leur choix, avec une pratique qui combine l’animation de marionnettes avec l’interprétation de ses narrateurs.

EN ITALIEN, LE MOT ‘BURATTINO’ DÉSIGNE UN TYPE SPÉCIFIQUE DE MARIONNETTE QUI PREND VIE LORSQUE L’ANIMATEUR PLACE SA MAIN SOUS LE COSTUME DU PERSONNAGE ET UTILISE SES DOIGTS POUR FAIRE BOUGER LA TÊTE ET LES BRAS. UNE DE SES VARIANTES IMPLIQUE DE L’ANIMER AVEC UN SYSTÈME DE BAGUETTES.

Corbucci est un éducateur de la petite enfance et il est également chercheur et formateur sur l’utilisation des expériences artistiques et culturelles dans l’éducation et les soins; en particulier, il est un expert du théâtre de marionnettes. Il enseigne la pédagogie des services à la petite enfance à l’Université La Sapienza de Rome et est consultant scientifique pour la plus grande fédération de théâtre italienne. Il développe sa recherche à partir de la pratique pédagogique auprès des jeunes enfants: dans laquelle il promeut les langages et les outils des arts d’expression – contes, chants, danses, animations – comme des moments hautement formatifs pour la nature humaine au cours de son éducation. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe to Our Newsletter
Facebook Page
Facebook Pagelike Widget

Upcoming Events

Aller au contenu principal