Les enfants sont des victimes cachées

(Une famille de migrants traverse le Rio Grande à Ciudad Acuna, au Mexique, le 18 septembre. Sergio Flores – Washington Post)

En ces temps où les mots bienveillance, bienêtre et inclusion sont utilisés pour décrire le rôle des adultes envers les enfants, on constate une augmentation des inégalités, de la pauvreté et de la misère qui touchent particulièrement les femmes ayant de jeunes enfants. 

Venus de loin, les tout-petits enfants haïtiens, les bébés et leurs parents ont cru à la destination car on leur a dit qu’ils trouveraient l’espoir d’une vie de paix loin des abus et de la précarité. Les refouler et les empêcher de vivre une vie heureuse comme tout humain est inconcevable.  Ils ont droit au respect, à des soins spéciaux nécessaires à leur jeune âge. 

Toutes les organisations qui font la promotion des droits de la petite enfance ont le devoir d’exiger des gouvernements, plus spécifiquement des gouvernements américain et mexicain, de mieux comprendre leurs besoins et de traiter les enfants venus du Sud avec tous les soins, toute la protection et tout le respect qu’ils méritent. Ainsi, on doit garantir la protection intégrale des droits de la petite enfance, en tenant compte du principe de l’intérêt supérieur de l’enfant dans toutes les mesures susceptibles d’affecter son présent et son avenir. Déclaration de l’Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire 2021

OMEP demande, haut et fort, que les droits des enfants migrants haïtiens soient respectés et que leur bien être émotionnel et physique soient pris en comptes par les gouvernements quelques soient les conditions d’accueil, temporaires et permanentes et ce, dans tous les pays d’Amérique du Sud, Central ou du Nord. 

Dominique Hudicourt – Présidente de l’OMEP Haïti

Christiane Bordages-Simpson – Vice Presidenta Regional para Norteamérica y el Caribe OMEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre Lettre
Page Facebook
Facebook Pagelike Widget
Aller au contenu principal