L’OMEP participe du Projet solidarité d’ONG UNESCO pour lutter contre la pandémie

Dès le début de la pandémie mondiale en mars 2020, huit ONG partenaires de l’UNESCO (Make Mothers Matter, Mouvement International ATD Quart Monde, Business and Professional Women International, Association Montessori Internationale, Centre Catholique International de Coopération avec l’UNESCO, Organisation Mondiale pour l’Education Préscolaire (OMEP), South Asia Foundation , International Fellowship of Reconciliation) ont décidé de mener ensemble, grâce à leurs associations locales, une action solidaire pour faire entendre les voix des plus vulnérables et comprendre l’évolution des situations sur le terrain.

 L’ouverture de pages facebook sur tous les continents et les échanges par internet ont rapidement permis une interconnexion entre associations locales et des remontées d’informations fiables aux ONG internationales.

Face à cette crise inédite, à la fois sanitaire, économique, sociale, culturelle et humanitaire :

Quels sont les défis majeurs auxquels sont confrontées les populations ?

Quelle est l’ampleur de la mobilisation de la société civile ?

Quelles conséquences concrètes de la crise doit-on prendre en compte pour définir les futures priorités post-COVID ?

Le rapport du projet que vous pouvez lire et télécharger ici apporte des réponses en réponse à ces interrogations.

A partir de situations réelles, vécues par des habitants des différents continents, et d’initiatives spontanées, nées pour combattre la pandémie et protéger les plus faibles, ce projet de solidarité entre ONG partenaires de l’UNESCO s’inscrit dans le cadre du programme de l’UNESCO et dans le respect des valeurs partagées.

Vous pouvez lire l’article de l’UNESCO en soutien au projet.

Cette contribution repose sur notre conviction qu’une reconstruction indispensable du « vivre ensemble » ne pourra se faire sans le renforcement des partenariats avec la société civile, en particulier les ONG locales, pour répondre aux besoins spécifiques des populations et pour reconstruire un monde pacifié et plus juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre Lettre
Page Facebook
Facebook Pagelike Widget
Aller au contenu principal