Quelles ont été les expériences des enfants lors de la pandémie de COVID-19 ? Un projet historique de l’OMEP Australie- Dr Helen Logan, Université Charles Sturt, et professeur associé Kym Simoncini Université de Canberra, membres de l’OMEP Australie

Depuis le début de la pandémie, le COVID-19 a été au centre des nouvelles et des conversations quotidiennes. Partout dans le monde, les récits sur le COVID ont été à la fois accablants et émotionnels. Les enfants ont été exposés à des reportages sur l’escalade des sentiments d’anxiété au sein des familles ainsi que sur les contraintes liées au confinement. Très peu de reportages détaillaient les expériences des enfants dans le cadre du COVID. Rarement, voir jamais, nous avons entendu des enfants, en particulier des jeunes enfants qui ne sont pas encore scolarisés.

Le groupe d’histoire de l’OMEP Australie voulait explorer les expériences des jeunes enfants en matière de pandémie. Nous voulions comprendre l’impact de la pandémie sur la vie des enfants. Nous voulions également savoir si quelque chose manquait aux enfants ou s’il y avait quelque chose qu’ils appréciaient pendant cette période.

Pour recueillir les opinions des enfants sur la pandémie, le groupe d’histoire a demandé l’aide du secteur de l’éducation et de la protection de la petite enfance (EPPE) et des réseaux OMEP Australie. Les enfants ont été encouragés à fournir des œuvres d’art représentant leur expérience de la pandémie. Une invitation à participer au projet a été envoyée par courrier électronique aux services EPPE et aux parents australiens à la mi-2020. Cette invitation encourageait les enfants à créer des œuvres d’art en réponse à trois questions :

  • Comment je me sens à propos du COVID-19
  • Quelque chose que j’ai apprécié pendant le COVID-19
  • Quelque chose qui m’a manqué pendant le COVID-19 

Plus de 60 dessins d’enfants âgés de cinq ans ou moins, vivant dans des villes, des villages et des zones rurales de toute l’Australie ont été reçus fin 2020 et début 2021. La plupart des dessins étaient accompagnés de commentaires des enfants sur leur travail. Malgré une large demande d’œuvres d’art, notre groupe d’histoire a reçu uniquement des dessins -plutôt que d’autres formes d’œuvres d’art. Nous avons supposé que les raisons pour lesquelles nous nous sommes concentrés sur les dessins étaient liées à la facilité d’envoyer des copies scannés des dessins par e-mail ou à la commodité d’utiliser ce moyen (le dessin) avec de jeunes enfants.

Les dessins et les commentaires ont été vaguement compilés en thème basés sur les commentaires des enfants sur leurs œuvres d’art. Les thèmes des nouveaux visages, des sentiments, du confinement, de nos familles et de nos vacances ont mis en lumière certains des principaux défis auxquels les enfants ont été confrontés, ainsi que quelques surprises. De nombreux enfants ont dit que leurs amis leur manquaient et qu’ils avaient peur d’attraper le virus. Certains enfants étaient particulièrement inquiets car ils ne pouvaient pas voir le virus et ils se demandaient s’il les poursuivait. Comme les enfants sont restés à la maison pendant de longues périodes, il leur a été difficile de participer à certaines activités de groupe quotidiennes. Cependant, pour d’autres enfants, il y avait un grand plaisir à rester à la maison avec leur famille, au moins pour un petit moment. Ce qui était intéressant, c’était la résilience dont les enfants ont fait preuve tout au long d’une période aussi difficile et imprévisible.

Un financement a été sollicité auprès de l’OMEP Australie pour engager les services d’un graphiste afin de rassembler les œuvres d’art dans un livre. Le graphiste a travaillé avec les membres du groupe d’histoire pour scanner les copies des dessins des enfants et n’inclure que les prénoms des enfants pour des raisons de confidentialité. Le livre a ensuite été téléchargé sur le site Web de l’OMEP Australie. Il peut être consulté ici en anglais.

Ce projet a été l’occasion d’enregistre un tournant majeur dans la vie des enfants et de contribuer aux connaissances sur la meilleure façon de soutenir les enfants à l’avenir. Nous reconnaissons que ce projet reflète les expériences de certains jeunes enfants qui ont vécu une pandémie. Cependant, pour obtenir une compréhension plus complète des expériences des enfants, il faudrait entreprendre un projet beaucoup plus vaste.

Previous

Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre Lettre
Page Facebook
Facebook Pagelike Widget
Aller au contenu principal